Promouvoir SafeSky

Bonjour à toutes et à tous,
Il y a quelques années, deux pilotes d’autogire de ma région se sont percutés en vol. Vous imaginez la suite…
Un drame qui aurait été évité si ils avaient eu cette application.
Alors pour moi il est évident que nous devons tous nous retrousser les manches et faire connaitre ce fabuleux outil dans tous les club Aéronautiques. Avion et ulm.
J’ai donc mis en page d’accueil sur mon modeste site “Gyrofocus ulm”, le logo avec un message de sécurité. Rassurez-vous, je ne touche pas de royalties.
Alors vous aussi, les webmasters, mettez le sur vos sites. Ça ne s’appelle pas de la pub, ça s’appelle penser aux autres.
Bon vol à tous

Merci Patrice! Et en plus, comme pilote DTA J-Ro heureux, c’est un plaisir de voir ton site web… :slight_smile: Je met un lien vers ton site sur ma page Facebook.

Bons vols !
Paul

La promotion de SafeSky est nécessaire :smiley:

En effet, à l’issue de mes 2 premiers vols d’essais avec SafeSky en vol de jour en dessous de 2000 pieds et hors CTR et TMA, j’estime le taux de réussite de SafeSky à seulement 25%. C’est à dire qu’il n’a fait apparaître qu’un quart des appareils que j’ai vus en vol autour de moi. En revérifiant le paramétrage, j’ai bien un affichage de tous les appareils (même au sol) et à +/-2000 ft d’écartement vertical. Je vais continuer à tester ce taux de réussite sur mes prochains vols qui, je l’espère, vont me permettre de vérifier ce taux autour d’autres terrains et dans d’autres régions avec le déconfinement (il n’y a pas beaucoup de terrains dans les 30km autour de chez moi :stuck_out_tongue_winking_eye:).

Par ailleurs, SafeSky m’a indiqué des appareils que je n’ai pas vus mais qui étaient trop loin ou trop écartés pour présenter un risque de collision. Pour le moment, je ne considère donc pas cet apport comme utile. Je changerai probablement d’avis au premier appareil affiché en secteur avant (9h-3h) à moins de 2km sans que je ne l’ai vu.

De plus le positionnement n’était pas satisfaisant pour les appareils proches (par exemple indication à 6h au lieu de 11h). Cela doit venir de la triangulation trop imprécise dûe à l’éloignement des stations au sol :face_with_raised_eyebrow:

Ce taux de 25% me parait peu encourageant pour que ceux qui le testent continuent à l’utiliser ! :hot_face: Si 90% des pilotes avaient SafeSky opérationnel, le taux d’avertissement serait suffisant. Dans mon cas, j’espère arriver rapidement à 75% de signalement sinon, je laisserai tomber. Mais arriverons-nous à ce taux d’équipement avant que les utilisateurs ne se lassent et n’abandonnent l’application ???

En plus de la gratuité actuelle et de la promotion à booster, il faudrait AMHA :innocent: aboutir rapidement au moins sur un des 2 points suivants :

  • récupération des données des radars secondaires
  • utilisation de la FFA et de la FFPLUM pour augmenter rapidement le nombre de stations bénévoles au sol qui alimentent les réseaux gratuits de données. J’ai compris que cela ne représente qu’un investissement assez modique pour chaque aéroclub. Avec une petite subvention et un gros accompagnement technique pour que l’installation soit réalisable par un pilote ou un président lambda, cela doit être jouable.

Bons vols
Marc314

1 Like

Je me réponds à moi-même pour apporter une précision :innocent:

Il y a certainement d’autres stations … mais cet après-midi, il n’y avait que 96 aérodromes qui avaient une station au sol opérationnelle pour le réseau OGN soit moins de 21% des terrains en France.

L’équipement des petits terrains me parait prioritaire car c’est là qu’on trouve les plus grosses concentrations d’appareils en l’air hormis les zones contrôlées (TMA et CTR).

Equiper un maximum d’appareils pour qu’ils se voient entre eux c’est bien mais il ne faut pas oublier le nombre assez important d’appareils équipés de transpondeurs sans ADS-B/out et qui ne s’équiperont pas de SafeSky avant longtemps.

Marc314

Bonsoir Marc,

Tu as tout à fait raison: pour être efficace il faut le plus grand nombre d’utilisateurs de SafeSky, ainsi que d’autres actions que tu mentionnes: promouvoir l’installation des recepteurs au sol sur les aérodromes/terrains et l’incorporation des données des radars secondaires. C’est une action que nous voulons mener ensemble avec la FFA et la FFPLUM. Nous sommes en contact avec eux et nous espérons vivement que nos actions communes puissent faire bouger les choses.
Entretemps nous essayons de faire la publicité avec nos moyens limités.
Nous avons opté pour la gratuité de l’app pour stimuler le plus grand nombre de pilotes de l’utiliser. C’est un sacré défis!
Paul

1 Like

Bonjour Marc314.
Je suis utilisateur du ciel en ULM depuis 30 ans, avec plus de 4000h, dont une bonne partie dans plusieurs pays d’Europe.

Tu as tout à fait raison quand tu dis qu’il faut promouvoir SafeSky. C’est pour moi à ce jour l’instrument le plus complet pour voir le trafic autour de soi. Bien sûr, il faut être conscient des limites: la première c’est le nombre de “volants” qui “transmettent” leur position, quel qu’en soit le moyen, le deuxième est la couverture Internet, mais là j’ai été très étonné de constater par moi-même en vol que j’ai pratiquement continuellement un contact. J’attends avec impatience de pouvoir à nouveau traverser les frontières pour tester cela plus loin et plus haut. Mais je suis confiant quand je lis le retour des pilotes et surtout des avions bleus que je vois sur SafeSky.
C’est tout de même le premier outils que je vois qui rassemble un maximum de trafic connus (ADS-B, OGN, Flarm, SafeSky…). Manque encore les trafics MLAT (par triangulation) mais cela, j’en suis convaincu, n’ira qu’en s’améliorant. Les autres outils ne montrent souvent qu’un seul type de trafic.

Par contre, je suis étonné que tu trouves la précision du radar “aléatoire”. C’est le contraire que j’ai constaté plusieurs fois en vol. Je le trouve au contraire diaboliquement précis. J’ai eu l’occasion de rencontrer (voire aller à la rencontre) plusieurs trafics en vol, et le visuel était exactement là où le radar le montrait. Dans tous les cas, le trafic est apparu sur le radar avant de l’avoir visuel. Le radar a chaque fois été une aide à visualiser le trafic. Lorsque l’on est en circuit d’aérodrome, là aussi, le radar est extrêmement précis.
Et du coup, je me posais la question: est-ce que tes constations ont été faites en vol ou au sol depuis ta maison par ex. Si c’est au sol, alors je comprendrais le manque de précision, car sans être en mouvement, j’imagine qu’il est compliqué pour SafeSky de “deviner” dans quel sens on regarde, même si les tests que j’ai faits en marchant étaient probants.

Comme toi, je suis triste du peu de trafic de la GA (General aviation) qui transmette en ADS-B. Pourtant, tout qui a un transpondeur en Europe doit avoir un Mode S. Et pratiquement tous les Mode S peuvent transmettre en ADS-B. Il suffit de raccorder un fil du GPS sur le transpondeur et le tour est joué. Les coûts sont relativement faibles et pourtant ensuite, cela ouvre grandement la possibilité d’être vu.
Je suis équipé d’un boîtier maison du style PilotAware, et suis très déçu de la rareté de trafic que l’on peut voir en GA, même pas 10%. C’est vrai que l’on voit TOUS le gros commerciaux, mais ceux-là sont rarement en conflit avec mes vols, sauf dans les CTR et TMA et dans ce cas, c’est le contrôleur qui gère la séparation.

Bref, je fonde beaucoup d’espoirs sur SafeSky, car gratuit aussi bien pour l’App que pour le hardware à emporter (son portable que l’on a tous en poche aujourd’hui). Du coup, n’importe qui peut l’emmener, même dans la poche, pour être vu. Je pense aussi entre autres aux vols libres (Deltas, paramoteurs, voire même les drones…). C’est là aussi que l’on peut gagner un maximum de “volants” qui pourraient être vus. L’argument du poids, des coûts, de l’autonomie de batterie, etc…n’existe plus.
Pour l’autonomie, j’ai déjà gardé SafeSky en mode “transpondeur” pendant plus de 4h sur mon GSM et encore avoir 25% de batterie. Par contre, sur ma tablette qui a plus de 3 ans, l’autonomie est plus faible, mais l’emport d’une petite batterie de secours solutionne le problème.

Pour être rempli d’espoir, je dirais qu’il n’y a pas d’excuses de ne pas emporter SafeSky en vol :wink:

Bons vols

1 Like

Bonjour F Van Aerssen,

Comme indiqué dans mon message, mon avis n’était que le compte rendu de 2 seuls vols en tour de piste et petit local (à cause du confinement) à faible altitude.

Ce que je crois, c’est que sur mon terrain il ne doit pas y avoir beaucoup d’utilisateurs de SafeSky ou d’appareils équipés en ADS-B/out (qui tous les 2 doivent permettre un affichage sur SafeSky et un positionnement précis). De plus, il n’y a pas de station au sol sur le terrain pour recevoir les Mode-S et les positionner par MLAT. Et aussi, il y a des petites collines qui cachent le terrain le + proche équipé de radar et les 2 nids de planneurs les + proches. Cela expliquerait le faible taux d’affichage du trafic et l’imprécision des positions.

Bons vols
Marc314

Eh oui, dommage que l’ADS-B n’ait pas plus été promu en Europe.

J’espère que la gratuité de SafeSky va soulever l’enthousiasme. Plus il y aura d’utilisateur, plus on se donne une chance d’être vu et de voir les autres.
Ce ne sera jamais parfait à 100% car il y aura toujours quelqu’un qui ne voudra pas qu’on le voie ou qui oublie tout simplement de démarrer l’App. Mais chaque utilisateur de plus permet d’avoir un ciel un peu plus save.

Quant au trafic MLAT, je pense que le temps va permettre à SafeSky d’améliorer cette situation.
J’espère que la situation actuelle n’est qu’un début.

Bons vols

Hi my friend,
J ai informé tout mon réseau Ibérique sans savoir que n était pas encore commercialisé, moi au Portugal j ai pus l installer, et bille en tête j ai diffusé. Problème je reçois sans cesse des messages « quand ça vas être dispo » . Si je pouvais avoir une date ça les calmerait un peu…mes amis en Espagne on trouvé cela génial de pouvoir avoir un anti collision gratuit… :+1:

Bonne nouvelle : SafeSky sera lancé dans tous les pays européens le 17 Mai prochain. A téléchargé donc sur Google et Apple.
Mais si tu veux déjà faire tester quelques collègues au Portugal, envoie moi un message privé.
Bons vols!
paul@safesky.app

Je m’immisce tardivement dans la conversation.
Il y a un constat évident: une voiture qui roule dans la nuit sans phares ne peut être vue.
Un aéronef volant sans émettre ne sera jamais vu, pour le mêmes raisons !
Donc c’est effectivement frustrant de voler et d’avoir un visuel avec des aéronefs qui sont restés invisibles sur l’application !
Il n’y a qu’une seule solution: émettre, émettre, émettre ! Que cela soit en ADS-B, FLARM, OGN ou SafeSky. Ou encore une combinaison de ces différents moyens.
La solution SafeSky est la seule qui permet facilement, sans intervention technique, sans achat et placement coûteux, de partager sa position et de voir celle des autres.

Bons vols à tous.

Au-delà de la FFA ou FFPLUM, est-il prévu une action de lobbing auprès de l’EASA ?
Je ne vois pas ce qui les empêcherait d’instaurer une réglementation pour augmenter le nombre d’appareil GA équipés d’ADS-B out.
Merci

Nous sommes en contact avec l’EASA au plus haut niveau, mais loin de nous de faire imposer quoi que ce soit.
Nous apportons une solution gratuite. De plus il y a pas mal d’aéronefs pour qui l’installation d’un transpondeur/ADS-B est plutôt ‘difficile’: paramoteurs, ulm simples, vol libre etc.
Voici nos 2 rêves simples :

  1. que les autorités nationales communiquent les données des positions des avions équipés du mode S (sans ADS-B). C’est eux qui détiennent ces infos. Ce serait la clé simple, sans frais.
  2. que les aéronefs non-équipé de mode S serait équipé d’un système SafeSky (gratuit) ou un autre système qui serait inter-opérable (qui échangerait les infos entre eux)
    Paul